Origine du roman policier : Enquête sur la naissance du polar !

Un livre policier est un genre littéraire qui se concentre principalement sur la résolution d’un crime ou d’un mystère. Il met en scène des enquêtes, des détectives, des enquêteurs ou d’autres personnages impliqués dans la recherche de la vérité derrière un acte criminel, généralement un meurtre

Mais savez-vous comment est né ce style de littérature ? Astobelarra est parti à la recherche de l’origine du roman policier. Suivez nos investigations, de sa naissance à son succès, et découvrez la richesse actuelle du monde du polar !

le livre policier


Origine du roman policier

Comment est né le polar ?

Même si certains ouvrages tels Œdipe ou Zadig seraient considérés par certains comme les prémisses du roman policier, il est en général admis que son origine remonte au début du XIXe siècle. 

La littérature policière commence alors à émerger dans le contexte de la Révolution industrielle et des changements sociaux qui en découlent. Elle permet d’exprimer les peurs liées à l’évolution de la population urbaine et aux transformations socio-économiques rapides. La pauvreté dans les banlieues et les crimes frappant les grandes villes suscitent en effet une angoisse collective. Les faits divers fascinent et on suit avec intérêt les histoires des représentants de l’ordre. Une ténébreuse affaire d'Honoré de Balzac, en 1841, en est un exemple. 

  • L’auteur américain Edgar Allan Poe publie en 1841 Double assassinat dans la rue Morgue considéré comme la première nouvelle policière. 
  • En 1887, le légendaire Sherlock Holmes prendra vie sous la plume d’Arthur Conan Doyle, créant ainsi un personnage de détective amateur qui rencontrera un vif succès. 
  • L’écrivain anglais G.K. Chesterton donne vie dans les premières années au personnage du père Brown, un prêtre détective. 
  • Et en 1920, à l’aube de l’âge d’or du roman policier, la Britannique Agatha Christie fit naître Miss Marple ainsi qu’Hercule Poirot, le célèbre détective belge.

Les premiers auteurs français

L’un des premiers auteurs français, considéré comme le père du roman policier français, est Emile Gaboriau. En 1866, il publie L’affaire Lerouge, un roman qui introduit le personnage du détective Lecoq. Le succès de ce livre marque le début d’une fascination du public pour les énigmes, les intrigues en tout genre et les enquêtes criminelles.

Maurice Leblanc, en 1905 fait apparaître le gentleman cambrioleur Arsène Lupin et en 1907 le personnage Rouletabille prend vie sous la plume de Gaston Leroux.

Le roman policier français continue à se développer au fil des décennies, séduisant un public toujours plus nombreux, ne serait-ce que les enfants ! Le club des cinq, Fantomas ont en effet laissé un souvenir mémorable dans l’esprit de nombreux adultes.

La richesse du roman policier de nos jours

Fort de son succès retentissant, le roman policier se permet de mélanger les frontières du genre, tout en respectant des codes. 

un des romans policiers de la collection d'Astobelarra
 Rigor Noctis, une comédie noire sur fond de black metal




Les éléments clés

  •  L’intrigue criminelle : le livre présente un crime ou un mystère qui doit être résolu. Le meurtre est souvent le crime le plus couramment traité, mais d’autres délits tels que le vol, le kidnapping ou la fraude peuvent également être le sujet de l’histoire.
  • Le détective ou l’enquêteur : le personnage principal est généralement un inspecteur de police, un détective privé, un journaliste ou même un amateur passionné qui prend l’affaire en main. Ce personnage mène l’enquête et suit les indices pour découvrir la vérité.
  • Les indices et les fausses pistes : l’intrigue est souvent complexe, avec de nombreux indices, des fausses pistes et des rebondissements, ce qui permet de tenir le lecteur en haleine.
  • La résolution : à la fin du livre, le détective parvient à résoudre l’énigme et à identifier le coupable, révélant le mobile du crime.

Les romans policiers vont du roman noir et intense aux histoires plus légères et humoristiques. Ils se combinent avec d’autres genres ne cessant ainsi d’évoluer.

Les différents types de romans policiers

  • Roman policier classique : ce sont des romans où un enquêteur va résoudre un crime en utilisant sa logique et son intelligence. Ces romans mettent l’accent sur le mystère et l’identité du coupable est gardée secrète jusqu’à la fin du livre. Ils sont aussi appelés romans d’enquêtes ou à énigme (whodunit en anglais).
  • Policier noir : les détectives sont des durs à cuire, souvent désillusionnés. L’environnement est généralement urbain, sombre et violent.
  • Thriller psychologique : ces romans se concentrent sur la psychologie des personnages, mettant souvent en scène des tueurs en série ou des criminels manipulateurs.
  • Policier cosy : ces romans se déroulent généralement dans un cadre chaleureux et mettent en scène des enquêtes légères.

Citons également le roman policier d’espionnage, historique ou de science-fiction, le polar de terroir ou rural sans oublier le roman policier jeunesse, et vous comprendrez alors comment le polar emprunte pour notre plus grand plaisir différents styles !

De son origine à aujourd’hui, le roman policier n’en finit pas de fasciner. Il entretient avec ses lecteurs un lien fort. Un livre sur quatre de vendu est un polar, lui donnant ainsi une place reconnu dans le monde de la littérature.

N’hésitez pas à nous dire en commentaires si vous faites partie des fans du polar !

Et, bien sur, Astobelarra possède dans son catalogue des romans prêts à vous tenir en haleine de longues heures :

Rigor Noctis de Thomas Ponté

Sombre mascarade et Dors mon ange de Caroline Herrera

L'horizon des événements de Martin Koppe


Sources :

https://www.persee.fr/doc/arss_0335-5322_1985_num_60_1_2287

https://www.espacefrancais.com/le-roman-policier/

https://www.decitre.fr/genre-litteraire/roman-policier

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rencontre avec Laure Gomez, illustratrice et tatoueuse de talent !

Avantages et inconvénients de participer à un salon du livre pour Astobelarra

Comité de lecture : tout savoir sur son rôle capital