Rencontre avec Laure Gomez, illustratrice et tatoueuse de talent !

Astobelarra vous amène à la rencontre de Laure Gomez, une illustratrice douée, dont l’univers poétique vous enchantera. Ses dessins illuminent les livres jeunesse, mais aussi logos, affiches, fresques murales, brochures, décoration de vitrines Depuis peu, elle s’est installée tout près de Tardets, (64 470) pour vous proposer des tatouages uniques et personnalisés. Une interview haute en couleur, pour en apprendre un peu plus sur les facettes de son métier !

Notre artiste au travail !


1) Peux-tu nous parler de ton métier en quelques mots ?

Je suis illustratrice depuis 20 ans, c’est-à-dire que je fais des dessins pour de la littérature jeunesse, mais aussi des logos, des illustrations de plaquettes, des dessins pour du textile, également pour des véhicules, des fresques, des pancartes, et aussi des vitrines de magasins. Et depuis peu, je me suis également lancée dans le tatouage, je travaille des dessins que je propose tels quels, mais je réalise aussi des projets souhaités par des clients.

2) Les qualités nécessaires selon toi pour faire ce métier ?

Une qualité primordiale est d’aimer dessiner ! Avoir de l’imaginaire est aussi nécessaire pour réussir à proposer des choses différentes, réussir à se re inventer. Aimer utiliser des médiums différents, des techniques différentes également. Et aussi se cultiver.

3) Les difficultés que tu rencontres ?

En illustration, il est difficile de séduire des maisons d’édition.



4) Un détail sur toi qui n’est pas dans ton CV ?

Mes tatouages :)

Quelques tatouages proposés par Laure


5) Qu’aimes-tu faire le matin ?

Aller me poser 5 minutes sur le canapé pour faire un câlin à mon chat avant de démarrer la journée 

6) Quel est ton matériel de travail pour tes illustrations ? Dessines-tu à la main, sur ordinateur ?

J’utilise autant des crayons, des feutres, de la peinture et de l’aquarelle que du dessin sur tablette. Les deux techniques sont intéressantes. 

Un dessin venant illustrer un livre jeunesse


7) Ton univers artistique ?

Du figuratif, de l’onirisme, j’aime aussi représenter des éléments de la nature, des animaux, des insectes, des symboles…

Un des personnages créés par Laure


8) Qu’aimes-tu le plus dans ton métier ?

J’aime autant dessiner toute seule dans mon coin que d’aller à la rencontre d’un public varié, en fonction de la demande, cela peut être des écoles, des particuliers ou encore des magasins quand j’illustre des vitrines pour Noël.

Décoration de la librairie Tandem


9) Ce que tu détestes ?

Avoir le hoquet quand je dois dessiner des choses assez précises ! 

10) Comment trouves-tu l’inspiration ? Ton enfance a t’elle influencée tes choix professionnels ?

J’ai toujours dessiné depuis toute petite, il n’y avait que ça qui m’intéressait. Je n’imaginais vraiment pas à ce moment-là que je puisse en faire mon métier. C’est mon père qui m’a poussée à aller à l’école d’art de Bayonne une fois le bac en poche. Et là encore, j’ai suivi les cours sans vraiment savoir ce que je pourrais en tirer. C’est une fois l’école des Beaux-Arts finie que j’ai commencé à démarcher des maisons d’édition, et ça a marché. 

Une des BD dessinée et écrite par Laure à retrouver sur Astobelarra


merci Laure !

Pour suivre le travail de Laure :

Sorgin Orratza ( site facebook tatouage)

Laureg Illustrations ( site facebook illustrations)

Laureg Illustrations ( site web)


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Avantages et inconvénients de participer à un salon du livre pour Astobelarra

Comité de lecture : tout savoir sur son rôle capital