Avantages et inconvénients de participer à un salon du livre pour Astobelarra

Être présent sur la plupart des salons du livre de notre région, ainsi que sur les marchés dès l’arrivée des beaux jours, est essentiel pour notre maison d’édition. C’est l’occasion pour nos auteurs et autrices de s'aventurer à la rencontre de leurs lecteurs. Accrochez-vous, car nous allons vous emmener en coulisses de ces aventures qui réservent surprises, émotions et bien sûr quelques défis !

des auteurs et autrices d'Astobelarra présents lors d'un salon du livre
Des auteurs et autrices d'Astobelarra présents lors d'un salon du livre

De belles rencontres autour de la littérature

Participer à des salons du livre offre une opportunité unique de se connecter avec nos lecteurs. Rien ne peut rivaliser avec le sentiment chaleureux de voir des visages souriants et des yeux pétillants, lors de la découverte des histoires que nous avons soigneusement tissées. Les échanges spontanés et les dédicaces permettent de créer ce lien tellement important pour nous. Nous adorons quand nos lecteurs nous parlent de ce qui les fait vibrer ou, au contraire, les rebute.

C'est également une occasion de rencontrer d'autres auteurs et autrices, des compagnons d'écriture avec lesquels on peut partager des anecdotes sur le processus créatif. Parler de nos insomnies causées par des personnages têtus ou échanger des astuces pour lutter contre la page blanche sont des moments précieux.

En définitive, de belles interactions humaines !

Les couacs inévitables lors de nos sorties livresques

Participer à des salons du livre ou des marchés n'est pas toujours aussi agréable qu’il n’y parait. D'abord, il y a la question financière. Louer un emplacement peut coûter cher, sans oublier le prix du trajet, les repas (parfois offerts). Et pour les amoureux des livres que nous sommes, difficile de résister à la tentation d’acheter le bouquin qui nous plaît sur le stand d’un confrère…

Nous devons évaluer le coût en fonction des bénéfices escomptés, en espérant que les sourires des lecteurs compenseront les factures.

Puis, justement, il y a ces journées interminables où le stand semble être un désert dans une oasis littéraire. Les moments où l'on attend, regardant les passants sans jamais engager de conversation significative, peuvent tester la patience du plus stoïque des écrivains.

Malgré ces quelques inconvénients, les salons du livre et les marchés sont des expériences inestimables. Ces événements ne sont pas seulement des occasions de vendre nos bouquins, mais aussi de créer des souvenirs durables et d'explorer des connexions inattendues. C'est toujours une chance de pouvoir ainsi rencontrer nos lecteurs.

Pour nous retrouver lors de ces événements, abonnez-vous sur nos réseaux sociaux !

Facebook

Instagram

Linkedin

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rencontre avec Laure Gomez, illustratrice et tatoueuse de talent !

Comité de lecture : tout savoir sur son rôle capital